Se reconvertir, changer de vie, comment s’y prendre ?

L’inclusion, est-ce l’affaire du manager ?22 décembre
Qu’est-ce que la PNL ?6 mai

Se reconvertir, changer de vie, comment s’y prendre ?

En France, 7 salariés sur 10 ont déjà pensé à une reconversion professionnelle. Seulement 1 à 2 d’entre eux passent à l’action. Les freins psychologiques et matériels sont nombreux et divers, et il est souvent difficile de les surmonter seul.

Pourtant, si vous ne le faites pas, l’idée de la potentielle reconversion restera toujours dans un coin de votre tête comme une possibilité d’être plus heureux, plus épanoui dans votre travail, plus en lien avec vos aspirations profondes.

Je me suis moi-même reconvertie il y a 7 ans pour choisir le métier que je fais aujourd’hui. Et depuis, j’ai eu la chance d’accompagner des personnes qui avaient envie de se reconvertir à leur tour.

Voici 7 étapes pour savoir comment aller plus loin dans votre désir de changer de vie professionnelle.

1. Comprendre le sens de mon besoin de reconversion.

Il est important de faire le point sur votre besoin. Est-il passager ? Est-il en lien direct avec un évènement actuel ? Ou au contraire, s’est-il installé petit à petit dans votre esprit ? Est-il en lien avec vos rêves de jeunesse ? Ou alors est-ce une nouveauté qui vous attire ?

Faire le point sur l’origine et le sens de votre besoin de reconversion est essentiel, pour ne pas regretter plus tard ce grand changement.

Quand j’ai décidé de me reconvertir, je me suis aperçue que cette idée était liée à un rêve de jeunesse. Comme si une part de moi savait depuis toujours que je finirais par faire ce métier de formatrice et coach. C’était comme une évidence. Dans les méthodes de coaching, nous appelons cela le « rêve de cœur ».

Avez-vous réalisé le vôtre ? Est-il encore possible de le faire ?

2. Ce que je ne veux plus.

La plupart du temps, il est assez facile de savoir ce que nous ne voulons plus. C’est même bien souvent ce qui nous a amené à cette envie de reconversion. Nous avons entassé au quotidien des tas de petits ou grands obstacles, des déceptions, des frustrations, des désillusions, ou parfois juste une lassitude de notre activité.

Et si vous en faisiez une liste détaillée ? Etablir en détails ce que vous ne voulez pas peut-être un élément essentiel de votre nouveau départ. Vous pourrez ensuite vous y référer dans votre progression vers votre nouvelle vie pour vous assurer que vous n’êtes pas en train de reproduire des situations qui vous ont déplu et dont vous avez voulu vous éloigner.

3. Ce que je veux.

Cela peut paraitre le plus difficile à définir pour votre projet : que voulez-vous ?

Pour y répondre, cultivez l’art de la rêverie. Imaginez à quoi vous aimeriez que votre futur quotidien ressemble, comment se déroulerait votre journée-type, qui seraient vos clients et vos partenaires, quel serait votre environnement. Autorisez-vous toutes les audaces pour dessiner votre nouvelle vie professionnelle. Ne vous censurez pas à ce stade, il sera bien temps de faire le tri plus tard.

Consignez vos rêveries dans un cahier, elles seront les jalons de votre réalisation.

4. Ceux qui m’inspire.

Toutes les réalisations humaines sont nées de l’observation de l’environnement et des individus qui y évoluent. Depuis l’enfance, nous nous inspirons de ceux qui nous entourent pour grandir, progresser, oser.

Il est donc indispensable de définir ceux qui vous inspirent pour votre nouvelle activité.

Vous voulez devenir coiffeur-visagiste ? Parfait, quel coiffeur dans votre entourage ou dans le monde vous inspire ? Quels éléments de sa  réussite ou de sa progression aimeriez-vous obtenir à votre tour ? Efforcez-vous d’identifier vos modèles, ils vous renforceront dans votre conviction de changement et vous guideront tout au long de votre parcours, et même après. Ils seront vos coachs.

5. Les obstacles à surmonter.

Il y aura des obstacles dans votre transformation, c’est une chose certaine. Mais finalement, nous savons tous que les obstacles sont faits pour être surmontés. Et souvenez-vous que l’ascension du Mont Blanc commence par un premier pas, et que chaque pas vous rapproche inexorablement du sommet et donc de l’arrivée.

Faites une liste des obstacles à surmonter pour atteindre votre objectif. Puis, inscrivez en face de chacun d’entre eux, la méthode que vous allez utiliser pour faire de cet obstacle une étape.

6. Mes soutiens.

Changer de vie professionnelle a toujours des impacts sur notre entourage, notre famille, nos amis, nos habitudes. Vous avez certainement des personnes dans votre entourage qui adorent votre projet, qui trouvent que cette nouvelle vie vous irait comme un gant, et qui ont hâte de vous voir épanoui. Reposez-vous sur eux, partagez-leur vos doutes, testez vos nouvelles compétences avec eux. Ce sont vos partenaires de transformation.

Attention : vous trouverez aussi des tas de gens dans votre entourage pour vous décourager. Ne leur en veuillez pas : ils vous communiquent leurs propres peurs du changement. Contentez-vous de ne pas leur parler de votre projet pour ne pas être contaminé par leurs idées négatives. Quand vous aurez réussi, ils sauront se réjouir avec vous, et vous aurez évité de vous confronter à leurs peurs tout au long de la maturation de votre projet.

7. Le plan d’action.

Maintenant, il est temps de vous mettre sérieusement à la réalisation de votre projet de reconversion professionnelle. Comme un athlète, il vous faut une bonne préparation pour être sûr de réussir.

Le plan d’action est comme le plan de votre future maison. Il permet de fixer les étapes du processus et de jalonner votre progression vers l’objectif final.

Fixez-vous des objectifs intermédiaires, insérez les dans un planning, réalisez votre tableau de bord et lancez-vous ! La réussite est à présent au bout de vos doigts.

Découvrez notre accompagnement en reconversion pour vous offrir un coach à vos côtés dans votre transformation :